Loading…
 

AXE PÉDAGOGIQUE & AXE ÉDUCATIF

HOME: PROJET PÉDAGOGIQUE: AXE SOCIÉTAL ET INTERCULTUREL I AXE CITOYEN ET OUVERTURE AU MONDE I AXE PÉDAGOGIQUE & AXE ÉDUCATIF I AXE SPIRITUEL

NOTRE PROJET

« Quand je me plante, je pousse ». Cette maxime, traduit notre volonté de permettre aux jeunes qui nous sont confiés de grandir dans la confiance et dans la conviction que le chemin d’apprentissage est fait d’expériences, de relecture de ses expériences, d’ajustement de ses démarches.
 
Tout acte d’enseigner implique un acte d’éduquer et de donner les moyens à un élève pour faire son chemin de réussite. C’est pourquoi nous avons volontairement rassemblé les axes pédagogique et éducatif. Nous avons la conviction que toute pédagogie innovante, c’est-à-dire qui est en perpétuelle construction, doit trouver un équilibre entre l’enseignement en tant que tel et l’éducation au sens large. La raison essentielle en est que pédagogie et éducation sont en perpétuel réajustement et il est indispensable d’en repenser, en permanence, la cohérence.
 
Le Collège Matteo Ricci fonde sa pédagogie sur le principe d’éducabilité. Ce principe affirme que chacun apprend tous les jours et est capable d’élever son potentiel de compréhension et d’action sur le monde. Chaque membre de l’équipe éducative du Collège Matteo Ricci croit en la capacité intrinsèque du jeune à apprendre, à donner le meilleur de lui-même et à réussir. Il lui offre un accompagnement personnalisé et innovant. Cela suppose un a priori positif, un regard confiant sur chacun des jeunes qui nous sont confiés et un parti pris d’optimisme qui stimule chacun à utiliser ses propres ressources. Nous visons la réussite éducative de tous, en ce compris la réussite scolaire. Ce principe vaut tant pour les jeunes que pour les adultes. Il implique l’engagement et la responsabilité de l’ensemble de la communauté éducative en ce compris les jeunes et leurs parents.
 
Notre Collège a l’ambition de mettre en œuvre des pratiques innovantes où les élèves et l’équipe pédagogique sont en recherche permanente d’expériences pédagogiques. Cela suppose que tous se mettent en posture d’apprendre, d’avancer, de progresser. Tous sont invités à coopérer pour construire les apprentissages dans un climat dynamique et pour cultiver la curiosité et le plaisir d’apprendre.
 
Il vaut mieux une tête bien faite qu’une tête bien pleine, disait déjà Montaigne il y a plus de 400 ans… Notre équipe pédagogique applique cette idée en privilégiant la qualité des démarches plutôt que la quantité des matières vues. L’excellence au sens ignatien (1)  consiste moins à transmettre des connaissances qu’à susciter l’envie d’apprendre, à former des jeunes compétents, à les rendre autonomes, y compris pour se débrouiller dans la vie, à rendre les élèves acteurs responsables de leurs apprentissages, à mettre en mouvement, à éveiller la curiosité. L’approche pédagogique est conçue pour aider à mettre le jeune au centre, à la construction des savoirs et savoir-faire, à l’émergence du projet personnel.
 
(1) Ignace de Loyola (1491-1556) est le fondateur de la Compagnie de Jésus. Auteur des Exercices spirituels, qui consistent à examiner sa conscience, à relire l’expérience vécue et à nourrir sa vie intérieure, il fut un remarquable directeur de conscience.
 
La formation du jeune serait incomplète si elle ne tenait compte de son développement individuel au sein d’une collectivité. Dans cet esprit, chaque jeune développera, avec l’accompagnement de toute l’équipe éducative, sa capacité à coopérer, à faire des choix en connaissance de cause, y compris à propos de ses engagements solidaires, à construire son projet personnel, à user de sa liberté avec responsabilité.
 
La maxime « Quand je me plante, je pousse » suggère que le jeune peut se tromper, recommencer et progresser encore et encore. L’erreur a une place centrale dans la dynamique des apprentissages. On apprend de ses erreurs et l’erreur doit être vue comme une possibilité de progresser si on l’analyse et si on la dépasse. C’est l’essence même de l’évaluation ascendante qui tient compte de ce qui est déjà acquis et qui balise le chemin de ce qui reste à acquérir. Nous retrouvons ici toute l’importance de la relecture et de prendre son temps pour apprendre et pour prendre distance par rapport au chemin parcouru.
 
Le travail collaboratif est encouragé quotidiennement, tant au sein de l’équipe éducative que chez les élèves. Soutenus par les accompagnateurs de proximité formés par la Coordination des Collèges et Instituts jésuites, les enseignants veilleront à travailler de manière ouverte, décloisonnée et interdisciplinaire. Les démarches innovantes mises en œuvre cherchent à créer une culture pédagogique faite d’autonomisation des jeunes et de prise de responsabilités de leur part.
 

NOS ACTIONS

Pour mettre en œuvre le principe d’éducabilité et l’accompagnement individuel, voici les actions développées.
  • Organisation d’un premier degré différencié.
  • Attention particulière aux élèves à besoins spécifiques comme les hauts potentiels.
  • Prise en compte des intelligences multiples.
  • Tutorat où des élèves plus grands aident les plus petits, et les plus forts aident les plus faibles.
  • Étude dirigée après les cours.
  • Temps de remédiation intégrés dans les cours : « remédiation/consolidation/différenciation ».
  • Accompagnement plus personnalisé par un titulaire.
Concernant la mise en œuvre de pratiques innovantes :
  • Organisation de l’horaire selon le principe P90. Les cours de 50 minutes sont regroupés par 2 et ne durent que 2 x 45 minutes au lieu de 2 x 50 minutes. Cela fait deux heures groupées de 90 minutes au lieu des 100 minutes habituelles. Ce temps ainsi récupéré permet d’organiser une après-midi complète d’ateliers pédagogiques et de projets divers. 
  • Décloisonnement de l’espace-temps. Des classes ont été spécialement organisées pour y mettre deux classes et deux enseignants. Les enseignants sont amenés à travailler ensemble
    • pour y déployer de la remédiation/consolidation, de la différenciation,
    • pour mener des projets interdisciplinaires,
    • pour développer des apprentissages en rassemblant des groupes d’âges différents,
    • pour expérimenter de nouvelles approches et de nouvelles méthodes d’apprentissage.
  • Mise en place d’un centre de savoirs. Véritable centre nerveux de l’école, ce centre de savoirs permet les apprentissages les plus innovants pour préparer les élèves à s’intégrer de manière responsable dans une société de plus en plus numérisées qui supposera d’être capable de se former tout au long de la vie. 
Pour développer l’excellence chez chacun de ses élèves, le Collège développera les actions suivantes.
  • Apprentissage des langues, notamment à travers l’immersion linguistique.
  • Accent particulier sur les arts d’expression orale et visuelle, qu’il s’agisse de la grande tradition jésuite du théâtre et de l’éloquence, mais aussi des formes nouvelles d’expression artistique, d’origines culturelles diverses.
  • Dans le domaine sportif, découverte de son corps et du respect de celui-ci au travers de l’apprentissage d’une saine hygiène de vie, et travail avec les nouvelles technologies et les techniques ludiques alliant exercice physique et apprentissages.
  • Les options en 3e année, sont, outre l’immersion linguistique, le néerlandais (4 heures), anglais (4 heures), latin (4 heures), sciences (5 heures), sciences sociales (4 heures) et arts d’expression (4 heures).
  • Développement de l’argumentation et de l’esprit critique. 
  • Développement de la capacité à s’informer, à chercher et trier les informations, à synthétiser ce qui a été découvert et appris. 
  • Pratiques pédagogiques visant un aller/retour incessant entre théorie/réflexion et mise en pratique pour progresser.
Concernant le développement individuel au sein d’une collectivité :
  • Mise en œuvre de pratiques collaboratives, sans concurrence, mais n’excluant pas l’émulation dans le respect de l’autre.
  • Développement de la capacité de reconnaissance et de gratitude.
  • Programme d’activités parascolaires ouvrant sur le monde, les autres langues et les religions. 
  • Attention toute particulière à préparer les élèves à une prise de responsabilité dans la société civile.
  • Développement de compétences indispensables pour réussir sa vie, comme faire preuve de créativité, de structure et de rigueur, coopérer, planifier, se connecter aux rythmes de la nature, communiquer sans violence, célébrer, aimer et se laisser aimer, bien se connaitre, sortir des stéréotypes et du formatage de notre société, s’ouvrir au monde…
Concernant l’évaluation :
  • L’évaluation ascendante prévoit de mettre en avant ce qui est acquis. Les interrogations et travaux divers sont annotés d’encouragements, de commentaires et de pistes d’amélioration. 
  • Le bulletin est conçu comme un outil de communication qui fait un arrêt sur image de la situation de l’élève. Il contient plus de commentaires que de points pour mettre en avant ce qui a déjà été acquis, ce qui reste encore à acquérir et les pistes pour s’améliorer.
  • L’évaluation continue est pratiquée grâce à la relecture fréquente du chemin parcouru. 
  • L’équipe pédagogique se donne une mission de recherche-action pour ajuster en permanence les modes d’évaluation, pour se donner les moyens de poser un diagnostic précis sur la situation d’un élève sans être dans le jugement et pour coller au plus près à un regard exigeant et bienveillant sur le jeune. 
  • Les comportements positifs, constructifs, respectueux des autres et du matériel, ouverts à l’apprentissage sont valorisés.
Concernant le travail d’équipe :
  • Une plage horaire de concertation est structurellement prévue dans l’horaire de l’équipe éducative. 
  • Les classes décloisonnées sont une opportunité pour travailler ensemble, avant, pendant, après les cours, tant chez les enseignants que chez les élèves. En particulier, les apprentissages effectués entre élèves sont encouragés.
  • Les enseignants sont dans une posture permanente d’enseignant-chercheur pour analyser leurs pratiques et poser un diagnostic des avancées et des difficultés rencontrées.

NOS PRATIQUES PÉDAGOGIQUES EN QUESTION

Enseigner est une démarche en évolution perpétuelle. Loin des pratiques figées et purement traditionnelles, notre équipe pédagogique souhaite expérimenter, relire son expérience et ajuster ses pratiques.
 
Dans cet esprit, notre équipe pédagogique pratique le co-développement professionnel, démarche qui consiste à partager des problématiques professionnelles pour construire ensemble de nouvelles pistes de pratiques, grâce à la parole, l’écoute, et la réflexion et arriver à mettre en œuvre ces nouvelles pistes. 

COLLÈGE MATTEO RICCI – BOULEVARD POINCARÉ 67, 1070 BRUXELLES (ANDERLECHT) – 02/582.86.47 – info@collegematteoricci.be